Iran-Russie : de l'eau dans le gaz.

Selon l'agence Regnum de Moscou qui cite sa consoeur iranienne ILNA, l'Iran aurait donné deux mois aux pilotes de ligne russes pour quitter le pays. Selon la presse russe, les pilotes, surpris, n'ont d'abord eu aucune explication sur cette décision que même leurs patrons russes n'attendaient pas.

Ce n'est que plus tard que le ministère des transports iranien s'est fendu d'un communiqué de presse laconique déclarant " quand on possède nos propres pilotes professionnels, il est inutile de garder chez nous des pilotes étrangers".

Cependant, la presse russe affirme que le contrat qui liait les ministères des transports des deux pays devait courir encore plusieurs mois.

Interrogé par la presse, le représentant iranien a simplement répondu que cette décision avait été prise sur ordre du président Ahmadinejad qui en avait demandé l'exécution immédiate.

Notre commentaire : ça ne fait que commencer !