Israël : La synagogue dérange le Hamas.

Publié le par Hugo Chablanc

 

3134490497_45223b2748.jpg__Des heurts ont éclaté ce matin à Jérusalem entre les forces de sécurité israéliennes et des manifestants du Hamas.

Le parti islamiste, entend protester contre la « judaïsation de Jérusalem », et appelle à « libérer Al-Quds ». Aujourd'hui, la cause de la colère palestinienne est l'inauguration d'une synagogue dans la partie antique de la ville. C'est une provocation pour le peuple palestinien, ce que tout le monde comprend évidemment.
 

Mais, peut-être, certains voudraient savoir quel est l'objet de ce scandale international.
 

Il s'agit de l'inauguration de la nouvelle synagogue de la Hurva, située dans le quartier juif de la vieille ville, au 89, rue des Juifs (on ne pourrait pas faire  plus...ghetto !). Cette synagogue a été bâtie sur le site de celle construite en 1864, elle-même érigée sur l'emplacement de la synagogue fondée par le rabbin Yéhuda he-Hassid, détruite en 1721. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle ce lieu s'appelle la Hurva, qui signifie « ruine » en hébreu.

Hormis les bains rituels datant du 1er siècle, et d'autres preuves archéologiques d'une présence juive dans cette zone de Jérusalem, en 1488, Ovadiah ben Avraham, décrit cet endroit comme ayant été celui que l'on réservait aux pèlerins juifs venant d'Europe, et, de fait, les différentes synagogues construites à cet endroit l'ont été  pour les juifs qui suivaint le rite Ashkénaze (Europe centrale et orientale). En 1967, les Jordaniens ont détruit l'édifice de 1864.
 

En connaissant ainsi un peu mieux l'objet de cette « journée de la colère » orchestrée par le Hamas nous pouvons comprendre ses calculs. Ce n'est pas seulement la partie non-juive de Jérusalem que le Hamas réclame, la quartier juif de la vieille ville fait aussi partie de ses revendications.

Ce n'est pas la présence récente des sionistes en Palestine que le Hamas combat, c'est le lien qui unit le judaïsme à la terre d'Israël.

Le Hamas, émanation des Frères Musulmans en Palestine, ne combat pas seulement le sionisme, mais les Juifs dans leur ensemble. Ainsi, nous comprenons cette « colère », qui, dans notre lexique s'apparente plus à de la rage, car, comment réagir lorsque des preuves tangibles font ressortir une vérité totalement contraire à ses croyances existentielles?

La synagogue de la Hurva est le symbole d'une présence juive à Jérusalem continue et vivante depuis la fondation de cette ville. Ce que les archéologues israéliens ont démontré ces derniers temps, c'est que la plus grosse erreur de la Bible est de faire croire que les juifs viendraient d'ailleurs que de Judée et de Galilée; cette terre dite aujourd'hui occupée par eux, ne l'est que par ses habitants originels.

Ce que le Hamas reproche à Israël c'est son attachement à sa terre, ce que tout le monde lui reproche c'est d'être la première nation qui  refuse de se définir sur une base ethnique ; le lien génétique c'est le mystique, le lien spirituel c'est la réalité du peuple juif. 
 

La synagogue de la Hurva est un symbole de reconstruction et de renaissance; et cela pourrait l'être pour toute l'humanité. Même pour les Palestiniens, car, après tout, il ne s'agit que de l'inauguration d'une synagogue dans l'ancien ghetto de Jérusalem, sur le lieu des ruines... d'une vieille synagogue.

Hugo Chablanc 

Publié dans Israël

Commenter cet article